Le Canal de Marseille

Une richesse patrimoniale

canal

Le canal de Marseille prend sa source dans le canal Edf à Saint-Estève Janson. Il charrie l’eau de la Durance durant près de 200 km de La Roque d’Anthéron jusqu’à la Ciotat.

Orienté d’abord Est-Ouest, il traverse ensuite les Bouches-du-Rhône suivant un axe Nord-Sud desservant 36 communes du département - dont Marseille, avec une capacité de débit de 17 m3 par seconde.

Cet ouvrage à caractère patrimonial a été construit au XIXème siècle pour remédier à des années de sécheresse et de pénurie d’eau qui pénalisaient toute la région provençale. L’arrivée des eaux de la Durance par le canal de Marseille dans la cité phocéenne, le 19 novembre 1849, libérait les Marseillais, pour longtemps, de l’angoisse des jours sans en eau.

Pour commémorer l’événement, la ville de Marseille décide l’édification d’un monument majestueux, digne d’accueillir ces eaux, qui vont changer la vie d’une ville en pleine expansion démographique : le palais Longchamp sera ainsi construit en 1861.

L'édification, en 1847, de l'aqueduc de Roquefavour pour franchir la vallée de l'Arc, la construction en 1860, du bassin de Réaltor, à Calas, plus connu sous le nom de Lac Bleu, puis celui de Saint-Christophe, dans un vallon proche de la Roque d’Anthéron (1879-1881), complèteront cette réalisation qui apporte de véritables bouleversements dans le paysage et l’économie de la ville.

A voir ! "La mémoire du canal de Marseille", un film de 8 minutes diffusé au Musée d'Histoire de Marseille.

Aujourd’hui, le canal de Marseille fait l’objet d’un entretien régulier, de surveillance de la qualité des eaux brutes (Ph, turbidité, hydrocarbures, radioactivité, température…) et de tout un procédé de régulation pour limiter les prélèvements sur la ressource en eau.